L'Ordre du Dragon D'Argent

Pour Tiamat, dernier dragon; en ce nom, nous vaincrons !!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
(Le nouveau forum de l'Ordre vient d'ouvrir ! Rendez-vous à cette adresse: www.loddda.fr/forum . A bientôt ! ^^)

Partagez | 
 

 [BackGround] L'Ordre du Dragon d'Argent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lagotar
Grand Maître de l'Ordre
Grand Maître de l'Ordre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 679
Age : 28
Classe : Xelor
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: [BackGround] L'Ordre du Dragon d'Argent   Mer 29 Oct - 23:10

L'Ordre du Dragon d'Argent



Là où tout a commencé...

Les six Dofus... Ces oeufs de dragon promettent à qui les possède, un pouvoir au-delà de celui des dieux eux-même. Certains secrets n'auraient jamais dû être révélés, mais ils le furent...

A l'origine, les dragons gardaient les œufs sacrés. Pourtant, de ces créatures légendaires, une fut oublié des récits et des légendes. Nul ne portait attention à ce dragon solitaire du nom de Tiamat. Nul Dofus dans sa tanière, seul un pouvoir mystique, dont la substance n'était connue que du Wyrm seul. Vivant dans le secret, avec pour seule compagnie, une famille de Xelors, ayant acceptés de servir la créature, il n'aspirait qu'à une vie paisible dans l'ignorance des tourments du monde. Faut-il croire que le destin en avait décidé autrement, ce jour où le dieu Xélor confia au dragon d'argent la mission divine de trouver, rassembler et protéger les Dofus ?

Le dragon s'attela à cette tâche, par le biais de ses serviteurs. La famille GELT travailla sans relâche de génération en génération, pour rassembler les œufs sacrés sous la protection du Maître, et de cet effort naquit l'Ordre du Dragon d'Argent. Sous les ordres du dernier descendant des serviteurs de Tiamat, Lagotar Abraham Nohansen GELT, les dracos parcoururent le monde dans l'espoir d'accomplir la mission de leur maître...
Hélas, ils furent devancés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lodddawakfu.discutforum.com
Lagotar
Grand Maître de l'Ordre
Grand Maître de l'Ordre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 679
Age : 28
Classe : Xelor
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: [BackGround] L'Ordre du Dragon d'Argent   Mer 29 Oct - 23:11

En cette sombre soirée:

L'Arbre Hakkam était si paisible ce soir-là. Nul n'aurait jamais pensé que cette nuit-là verrait la dissolution de l'Ordre...
Lagotar avait rejoint son bureau... Une fois de plus, il avait affronté le Dark Vlad, sans parvenir à s'emparer du Dofus Emeraude qu'il protégeait. Pourtant, le sinistre individu, avant de trépasser, laissa échapper des paroles étranges: "Vous arrivez trop tard !!"

Ces simples mots résonnaient dans la tête du Xélor, sans qu'il ne parvienne, ou ne veuille, leur trouver un sens. Il avait bien entendu parler de cette rumeur... Cet ogre en quête des Dofus... "Mais qu'à cela ne tienne" pensa le Xélor en contemplant le trésor de l'Ordre posé sur un piédestal dans le bureau, "s'il veut les six, il devra passer par ici". Le Dofus Ocre battait paisiblement de parfaites secondes, lorsque Lagotar décida finalement d'aller se coucher.

Il fut réveillé par huit de ses dracos. Dans son habitude, il lança à l'adresse de son trésorier:
"- Uniforme obligatoire dans mon bu...
- Roooh !! La ferme, espèce de despote, s'écria le Sram du nom de Mac-Yavelik, c'est pas vraiment le moment !
- Ben, qu'est-ce qui vous prend ?!"
La fécatte du nom d'Akai le coupa d'un signe de main, l'invitant à s'approcher de la fenêtre. Hors de la demeure, les villageois Zoth couraient dans tous les sens dans le village de la canopée. Lagotar se tourna, le souffle court, vers ses dracos, et avant qu'une question lui vienne, Fannon, son Bras-Droit déclara d'un air sombre: "L'Ogre est ici...".

Lagotar contempla ses huit dracos d'un air incrédule, jusqu'à ce qu'un rugissement de rage se fasse entendre, suivi de cris d'agonie. Retrouvant ses réflexes de meneur, il ordonna alors:
"Nom d'une aiguille !! Novae, Mac, Akai, vous prenez tout ce qui peut nous être utile dans les coffres, Manji, Rani vous montez au transporteur brigandin, et vous nous en trouvez un, on arrive dans vingt minutes !!"
Les cinq dracos quittèrent le bureau en tout hâte. Le Xélor se tourna vers le Sadida et la Sacrieur:
"Danzel, Arckange, essayez de retenir cette bête pendant que je rassemble le nécessaire, et dans vingt minutes soyez au transporteur brigandin. Si vous êtes en retard, nous ne vous attendrons pas !!"
Les deux bras armés de l'Ordre acquiescèrent. Arckange quitta la pièce, suivi du Sadida que le meneur apostropha:
"- Danzou ?
- Ouais, Lago ?
- Soyez pas en retard..."
D'un nouveau signe de tête, le Sadida acquiesça et quitta le bureau. Ne restait plus alors qu'un Enutrof d'un âge avancé, coiffé d'un bicorne.
"Okay, Fannon... Embarque un maximum de parchemins dans mon placard, je prend le Dofus, Silver, deux trois machins dans le coffre et on décampe !!"
Dans la plus grande précipitation, les deux têtes de l'Ordre remplirent un sac à dos de parchemins, de livres, de symboles mystiques, pour finalement sortir en toute hâte. Le village de la canopée était en flammes, Novae et Akai sortirent de la maison voisine avec un coffre. Mac apparut à son tour, et lança une énorme bourse à Lagotar, lui lançant: "T'as du bol, Lago... Au départ, j'étais là pour partir avec". Le Xélor esquissa un sourire triste et tous coururent vers la cime de l'arbre. Une pensée torturait le meneur de l'Ordre, sans qu'il n'ose poser cette question cruciale: "Où étaient les autres dracos ? Ezkin ? Tauf ? Hikari ? Où étaient-ils ?". Enfin le village des Zoths !! Le transporteur était là, Ranimasana et Manji aux commandes.

"Le poilu ?! Arckange ?! s'exclama Novae. Où sont-ils ?"
D'interminables minutes s'écoulèrent. Les dracos tournés vers leur meneur, en attente d'un ordre de décollage qu'il se refusait à donner, mais rien à faire, ils ne venaient pas. Les yeux brûlants, le Xélor soutint le regard de son bras-droit, et d'un hochement de tête, ordonna au Crâ et à la Sacrieuse de décoller. Quelques instants plus tard, ils s'élevaient dans les airs, et commencèrent à s'éloigner de l'arbre. Tous, mis à part Lagotar et Manji, regardaient vers l'arbre, sachant qu'ils abandonnaient malgré eux deux de leurs plus fidèles compagnons. Le silence n'était troublé que par les mécanisme de l'engin, quand soudain, le transporteur effectua un tête-à-queue digne des plus beaux ballets aériens, Lagotar à la barre.

"Le jour où j'abandonnerais un draco à une mort certaine, je veux bien manger Andule !! Accrochez-vous à vos chaussettes !!"
La vision éphémère du petit Eniripsa vert lui parcourut l'esprit, mais il la chassa, pour voir en contrebas, sur une plate-forme, l'énorme ogre, aux prises avec le Sadida et la Sacrieuse.
"- Manji, tu vas pouvoir vider ton carquois !! Novae, Fannon, lancez les échelles de cordes; Mac et Akai, aux commandes !! Rani, tu gardes un œil sur le Dofus !!
- Et toi ? Tu bronzes ?! lança Mac sur un ton plus proche de la franche critique que du sarcasme".
Sans réponse autre qu'un petit rictus, le Xélor profita de ce que l'engin survolait l'ogre pour se jeter par-dessus bord, son marteau en main. Sans attendre de réponse particulière, le Sram ajouta:
"Il se sentait obligé de jouer les héros ?"

Atterrissant sur le dos de la créature, Lagotar lui asséna un violent coup de son marteau avant d'être projeté contre le tronc de l'arbre d'un revers du bras du monstre.
"- Lago', ça va ?! s'enquit Danzel en parant difficilement une baffe monumentale.
- Nan, ça va pas... Je t'avais dit de pas être en retard !! Rappelle-moi de te lancer une craie quand tout ça sera terminé."
Le Sadida n'eût pas le temps de sourire, car Arckange venait d'être projeté dans sa direction, et l'avait heurté de plein fouet. L'Ogre s'approcha des trois dracos étendus sur le sol, avec la nette ambition de leur agrafer les dents dans le tronc de l'arbre Hakkam. Soudain, un cri de guerre bien connu retentit derrière le monstre. Au son d'un retentissant "Pour Tiamat, dernier dragon", le transporteur brigandin vint s'écraser sur la créature massive. Les dracos s'élancèrent sur l'ogre, offrant au Sadida, à la jeune Sacrieur, et au meneur l'occasion de se relever. Danzel et Arckange se lancèrent de nouveau à l'assaut, soutenus par les coups de pelles de Novae et les flèches de Manji. Akai déployait des merveilles d'armures magiques pour protéger Mac, qui martelait le dos du monstre de coup de dagues. Fannon vint aider Lagotar à se relever, et ce dernier lui confia:
"Nous ne gagnerons pas seuls, on va avoir besoin du maître..."


Dernière édition par Lagotar le Lun 1 Déc - 16:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lodddawakfu.discutforum.com
Lagotar
Grand Maître de l'Ordre
Grand Maître de l'Ordre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 679
Age : 28
Classe : Xelor
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: [BackGround] L'Ordre du Dragon d'Argent   Mer 29 Oct - 23:11

Lagotarus Tiamatum Invocat:

Tandis que les dracos affrontaient avec difficulté la créature massive, Lagotar et Fannon fouillaient frénétiquement la carcasse fumante du transporteur brigandin. Soulevant un morceau de toile brûlée, un objet vint rouler aux pieds de l'Enutrof.

La bataille se figea, les yeux se tournèrent vers l'objet au sol. Dans toutes les langues, ce mot est le même; et ce fut ce mot qui s'échappa des lèvres de l'Ogre: "Dofus !!"

Le monstre massif se lança vers l'œuf de Dragon. Ranimasana attira le Dofus jusqu'à elle, laissant Fannon seul dans la trajectoire de l'Ogre. Un vol plané plus tard, l'Enutrof gisait contre un morceau de bois, à moitié sonné. Pendant que l'Ogre se lançait à la poursuite de l'œuf de dragon, Lagotar se précipita près de Fannon.
"- Rien de cassé, vieux crabe ?
- Pas... vieux...
- Ah !! Bien !!
- Tiens, j'ai atterri sur un truc rond et dur..."
Il passa sa main dans son dos, et en ressorti une sphère argentée, tandis qu'un sourire illumina le visage de Lagotar: "L'œuf du maître !!".

Le Xélor se saisit de la sphère, et grimpa sur la plus haute branche à proximité. Elevant l'artefact, au-dessus de sa tête, il psalmodia une incantation:

"Ecnassuip al tnenracni snogard sel,
Utrev al rap eihcirne tse ecnassuip al,
Ueilim etsuj el snad tse rueoc ud utrev al.
Elleppa't ej, eéngil am ed gnas el rap...
Lagotarus Tiamatum Invocat !!"


Ô noble et puissante force draconique,
moi, Lagotar, dernier descendant des GELT,
Je t'invoque !!


De longues secondes s'écoulèrent, troublées par le boucan du combat. Soudain, le Dofus s'échappa de la mêlée, s'élevant au-dessus des têtes. Les regards se portèrent sur l'œuf, chacun redoutant l'instant où il retomberait violemment au sol. Soudain, un long rugissement se fit entendre, une ombre volante traversa le feuillage de l'arbre, et saisit le Dofus en plein vol.

Le Wyrm se posa derrière Lagotar, les ailes déployées, l'oeuf roulant entre ses deux griffes, le regard posé sur l'Ogre: "Qui ose ainsi porter la main sur mes dracos ?".
L'Ogre contempla le Dragon d'Argent, et porta son œil sur le Dofus dans la patte de celui-ci: "Ogrest".

Sans plus de cérémonie, l'Ogre se jeta sur Tiamat, le saisissant à bras-le-corps. Le dragon se dégagea d'un battement d'aile, et de son souffle enflammé, repoussa le monstre. Les hurlements de douleur de l'Ogre firent trembler le tronc de l'arbre Hakkam. Le feuillage s'embrasa, et en un instant, ce fut un enfer de flammes qui voyait se dérouler l'affrontement titanesque. Ogrest se saisit d'une roue dentée du transporteur brigandin, et la lança vers le dragon qui volait entre les branchages ardents. Le projectile fit mouche, blessant le Wyrm à l'aile, le contraignant à atterrir. Le corps à corps fut d'une rare violence; le dragon assenant de violents coups de griffe à son adversaire qui répondait par de puissant coups de poings, pieds, et tête.

Les dracos regardaient leur maître se battre comme jamais auparavant. Le dragon d'argent prenait l'ascendant de la bataille, et tout laissait supposer que l'Ogre ne résisterait pas longtemps en combat singulier... Encore eût-il fallu que cela reste un combat singulier.

Ogrest, projeté en arrière par un violent revers de la queue du dragon, se trouva projeté non loin des dracos, rassemblés sous la branche où se tenait leur meneur. Le mouvement fut rapide comme l'éclair, et avant que le dragon d'argent n'ait réalisé, l'Ogre tenait dans sa poigne Fannon et Ranimasana. Des paroles dans le langage des ogres s'échappèrent des lèvres fendues du monstre. Peine inutile, car tous avaient compris qu'il s'agissait d'un ultimatum: les dracos, contre le Dofus.

Le crépitement des flammes dans les branchages fut le seul trouble dans le silence pesant. De longues minutes s'écoulèrent, lorsque finalement, crachant une colonne de flammes bleutées dans les airs, le Dragon se résigna. Abaissant la tête, et sans autre choix, il tendit le Dofus, entre ses griffes, à son adversaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lodddawakfu.discutforum.com
Lagotar
Grand Maître de l'Ordre
Grand Maître de l'Ordre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 679
Age : 28
Classe : Xelor
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: [BackGround] L'Ordre du Dragon d'Argent   Mer 29 Oct - 23:12

Dernière Volte-face:

L'Ogre approcha sa main massive au dessus de la patte du Dragon, prêt à se saisir de l'œuf. Soudain, trop rapidement pour que qui que ce soit puisse réagir, une petite créature bondit sur la bête, et vint atterrir sur sa main. Dévoilant ses petites dents d'ivoire dans un rictus sournois, Silver - le minimino de Lagotar - infligea une douloureuse morsure, qui arracha un cri bestial à l'Ogre qui libéra ses otages. Profitant de l'occasion, Tiamat gratifia le monstre d'un violent coup de queue, le propulsant dans les branchages de l'arbre, où il demeura, visiblement assommé.

Le calme revint, l'affrontement était terminé... Une fine pluie providentielle se mit à tomber, éteignant lentement les flammes du combat. Le dragon regarda son adversaire au sol, puis relâchant un nuage de vapeur, il fit volte-face vers Lagotar, qui esquissa un sourire adressé à son maître, caressant Silver, son familier, assis sur son épaule.

Tout à coup, le dragon perdit l'équilibre, et tomba en avant. Un rire rauque, caverneux s'éleva, dans un sinistre crescendo: Ogrest se relevait lentement, tenant entre ses mains la queue du dragon. Ce dernier riposta de ses griffes, mais sa patte fut interceptée d'un mouvement fulgurant de la bête dont le rire redoubla d'intensité. Autour du cou de la bête, brillaient cinq objets oviformes, couverts de poussières, de cendres, et de sang, une aura de puissance en émanait. Le regard de Tiamat se fixa sur les cinq œufs, et les paroles du Wyrm résonnèrent dans tous les esprits, sans qu'aucune ne soit prononcée: "Nous avons échoués..."

L'Ogre saisit le dragon par le cou, et le souleva au-dessus du sol. Il étendit la main pour se saisir du Dofus Ocre entre les griffes acérées, et finalement, projeta sans ménagement le dragon d'argent par-dessus la plate-forme, dans le vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lodddawakfu.discutforum.com
Lagotar
Grand Maître de l'Ordre
Grand Maître de l'Ordre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 679
Age : 28
Classe : Xelor
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: [BackGround] L'Ordre du Dragon d'Argent   Mer 29 Oct - 23:12

Un au revoir... Presqu'un rendez-vous:

Tout était noir et terriblement silencieux... Il était seul au milieu de ténèbres absolues. Soudain, un bruit sourd résonna, suivi peu de temps après d'un autre son identique. Lentement, l'obscurité fut percée de points lumineux, des étoiles s'allumèrent autour de lui. En dessous de son corps étendu sur le flanc, se trouvait un gigantesque cadran translucide sur lequel courrait des aiguilles. Il se leva, et contempla la voûte céleste tout autour de lui, lorsque finalement, une voix s'éleva: "Dragon d'Argent, tu as échoué..."

Tiamat fixa son regard sur la silhouette imposante qui se dessinait devant lui. Devinant à qui il avait affaire, il s'inclina:
"- Je ne peux que vous présenter les humbles excuses d'un dragon qui n'a pas su remplir sa mission, Grand Horloger, divin Xélor.
- Des excuses, Dragon d'Argent ? Mais que veux-tu que des excuses apportent à la situation ?! Te rends-tu seulement compte de ce qui va se produire à présent ? Si les idées te manquent, je peux t'en donner l'inspiration !!"

Le dieu embaumé exécuta un mouvement de son marteau, et le dragon s'éleva. Au travers du cadran translucide, il pouvait voir le Monde des Douze. Rien ne se passa pendant quelques instants, lorsqu'un cri déchirant s'éleva de la planète. Au même instant, les aiguilles sur le cadran s'affolèrent, forçant Xélor à exécuter de nouvelles passes mystiques avec son marteau frappé du sceau de l'infini. Le dragon se tourna vers le Dieu momie.

"- Ce que tu viens d'entendre, Tiamat, Dragon d'Argent, est le cri de rage d'une créature qui a échappé à notre contrôle, le prélude à ce qui sera un jour nommé le grand cataclysme, et qui marquera la fin de l'équilibre entre les forces cosmiques. Déjà, la Stasis s'affole... L'équilibre si fragile de ce monde sera rompu, et hors de notre contrôle, le Wakfu sera livré aux influences des mortels.
- Stasis ? Wakfu ?! Mais qu'est-ce que...
- La Stasis est l'une des forces cosmiques qui prend part dans l'équilibre du monde. Quant au Wakfu, Dragon d'Argent, c'est ce que tu as toujours ressenti, c'est la source et la substance des dons que nous t'avons accordés et dont tu es le gardien. Tu es capable de sentir le déséquilibre qui va se créer, et il sera de ton devoir d'y remédier.
- Mais, comment dois-je...
- Tu dois comprendre le Wakfu... Si tu le ressens, il te faut à présent apprendre à connaître sa nature, sa substance. Tu dois partir en quête du Wakfu... Cherche-le... Trouve-le... Comprend-le... Et surtout, accepte-le..."

Alors, tout devint noir de nouveau; et le calme absolu revint. Il ne savait plus où il était, ce qu'il était, ce qu'il pensait. Soudain, une goutte d'eau tomba sur son museau; un goût amer s'empara de sa langue pâteuse; le tictac régulier d'une horloge lui parvint; une odeur d'humidité lui chatouilla les naseaux; et finalement, il ouvrit les yeux pour voir se dessiner devant lui les murs de pierre de sa tanière. La voix de Manji résonna: "Lago' ? ça y est, il se réveille !!"

Le dragon d'argent, toujours étendu sur le flanc, porta son regard dans le fond de la grotte, où le Xélor se tenait devant une horloge dont le tictac résonnait distinctement. "Maître ?! Enfin, vous revenez à vous !!" Lagotar s'approcha, et expliqua:

"Cela fait environ deux semaines que vous êtes inconscient. J'ai réussi à vous téléporter, et j'ai conduit tout le monde ici. Vous aviez l'air terriblement agité durant votre sommeil, et il se passe des trucs bizarres ces derniers temps. J'ai réussi à emporter Andule sous ma cape - il désigna l'horloge du doigt - même Amine n'y comprend rien !! Le mécanisme s'emballe, s'arrête, part à l'envers parfois même; mais cette horloge fonctionne sur le même modèle que l'horloge divine: elle est infaillible !! Je ne sais pas ce que cette bête fabrique avec les Dofus, mais Xélor ne doit pas être ravi... Même les démons voleurs de temps ne causent pas autant de soucis !!"

Tiamat écoutait son serviteur d'un air songeur, et se contenta de se demander à mi-voix: "était-ce un simple rêve ?". Il avala un morceau de Bwork qui trainait dans un coin, mâchant lentement, les yeux dans le vague, sous le regard fixe des neuf dracos. Finalement, il parvint à se lever, et demanda à Lagotar:

"- As-tu pensé à les prendre ?
- Oui, maître... Je les ai avec moi... Mais, vous ne pensez pas... Enfin... Nous allons nous battre !! Maintenant que les Dofus sont rassemblés, il nous suffit de les récupérer d'une pierre six coups !!"

Tiamat, baissa la tête, une ombre sur le visage, et il posa une patte sur l'épaule de son serviteur.

"- Lagotar, mon garçon... C'est terminé... Je n'ai plus rien à faire ici..."
- Alors... cela signifie que... ?"

D'un hochement de tête, le dragon d'argent acquiesça. Le Xélor soupira: "Si j'avais seulement imaginé que nous en arriverions un jour à cette extrémité...". Il fouilla sous sa cape, et en tira le coffret dans lequel il rangeait les écailles d'argent qui servaient de blason aux membres de l'Ordre. Il se mit à genoux, et vida le contenu au sol; il plongea la main, et pivota un minuscule crochet fondu dans les gravures du coffret. Un double-fond se dévoila, duquel il tira dix médaillons ornés d'un dragon. Se relevant, il se tourna vers les dracos et ordonna: "En rang !!"

Les membres de l'Ordre se rangèrent sur une ligne, et leur meneur leur confia à chacun un médaillon. Il fourra sous sa cape les deux derniers médaillons, confiant tristement: "Je n'aurais jamais pensé que nous serions moins de dix lorsque ce jour viendrait. Fannon, Rani, Manji, Mac, Novae, Danzel, Akai, Arckange... J'ai le regret de vous annoncer qu'en ce jour dont j'ignore jusqu'à la date, je me vois dans l'obligation de dissoudre l'Ordre du Dragon d'Argent."

Un léger murmure de désapprobation s'éleva. Lorsque celui-ci retomba, il reprit:

"Cependant, si l'Ordre doit être dissous, son esprit demeure. Et un jour viendra, où de nouveau, le maître aura besoin de ses dévoués dracos. En prévision de ce jour, je vous confie à chacun l'un de ces médaillons, empreint de l'esprit de l'Ordre, enchanté par notre maître... Vous devrez le transmettre, avec les valeurs dont il est le porteur, à qui vous jugerez digne de servir le maître comme vous l'avez fait vous-même. Un jour viendra, chaque médaillon conduira son porteur jusqu'à Maître Tiamat, pour alors redonner vie à l'Ordre du Dragon d'Argent."

Des larmes commencèrent à couler sur les joues de certains dracos, d'autres se contentaient de se murer dans un silence résigné. Lagotar inspira profondément avant de poursuivre:

"Vous l'aurez compris, je vous annonce ici le départ du maître, pour une destination qui m'est inconnue, et dont il ne sait pas grand chose non plus si vous voulez mon avis, se risqua-t-il à ajouter sur le ton de l'humour, sans obtenir un grand succès. Et, peut-être l'aurez-vous compris, mais... si Maître Tiamat s'en va... je me dois de partir avec lui, pour perpétuer l'engagement de ma famille envers lui."

Les sanglots devinrent plus sonores lorsque Lagotar s'approcha de chacun de ses dracos. Il enlaça Rani, et soutenant son regard noyé de larmes, il lui dit: "Rani, tu as été là au premier jour de l'Ordre. Des trois premiers fondateurs, tu es celle qui a su à tout moment regonfler le moral des troupes par ta joie de vivre et par ta bonne humeur. Tu me manqueras profondément..."

Maintenant devant Arckange, il fit un pas en arrière pour contempler la sacrieuse, c'est avec une timide expression de fierté qu'il lui dit: "Tu as rejoins l'Ordre sans prétention. Tu es parties, puis revenue pour ne plus jamais renoncer à ton blason jusqu'à ce jour. Tu as fais ton chemin, tu as honoré sans prétention l'esprit de l'Ordre, et te voilà aujourd'hui témoin de ce que je ne croyais pas vraiment possible. Te voir debout aujourd'hui devant moi, m'emplit de fierté et d'espoir pour l'avenir. Puisse l'héritier de ton médaillon se voir transmettre ta grandeur d'âme."

Faisant face à Danzel, il s'inclina: "Mon ami, je ne peux que m'incliner devant ta force et ton humilité. De nous tous, tu étais le plus redoutable combattant, mais jamais tu n'as usé de cette force comme d'un argument de supériorité. Oui, devant cela, je m'incline...

Il fit ensuite face à Mac Yavelik. Le Sram demeurait impassible à première vue, mais le Xélor se mit à sourire en se saisissant de la main osseuse qui tremblait. "Mac, je t'ai dit le premier jour que tu avais un bon fond. Tu m'as assuré du contraire pendant de longues années, et ça a été sujet à plaisanteries pour nombre d'entre nous. Aujourd'hui, même si tu continueras sans doute à le nier, nous avons tous la preuve que je ne me suis pas trompé le jour où je t'ai donné ton blason."

Avançant davantage, il prit les deux mains d'Akai entre les siennes. Il continua sur le ton amusé qu'il avait adopté en parlant à Mac: "Et que dire de toi, Akai ? Tu es de très loin la personne la plus chieuse que j'ai jamais rencontrée !! Tu as éprouvé la patience de tous les dracos plusieurs centaines de fois, en restant simplement toi-même; mais pourtant, derrière ton caractère de Porkass mal luné, tu as toujours fait ce qui était à ta portée pour que l'Ordre atteigne ses objectifs. Parce que tu as toujours agi pour l'Ordre, sans attendre de reconnaissance autre que le droit d'être toi-même, je suis fier de t'avoir compté parmi les dracos."

Encore quelques pas, il se trouva devant Manji. Il s'adressa au Crâ en retrouvant le sérieux avec lequel il s'était adressé à Rani, Arckange et Danzel: "Manji, tu as été le premier à parcourir la hiérarchie de l'Ordre du début à la fin. Tu t'es hissé à force de travail, de dévouement et de patience, jusqu'à la plus haute marche à ta portée. Si tu as réussi cela, c'est parce que, mieux que quiconque, tu as compris ce qu'était l'esprit de l'Ordre. En cela je... - le dragon d'argent, resté silencieux jusque là, inclina la tête devant le Crâ - ...nous te félicitons."

En se tournant vers Novae, Lagotar esquissa un sourire triste. "Novae, je vais être terriblement injuste avec toi. Contrairement aux autres, je ne ferais pas l'éloge de ton travail incessant dans l'Ordre, de ta dévotion, de ta rigueur et de ton sérieux. Cela parce que dans ton cas, ces adieux ne sont qu'un au revoir... presqu'un rendez-vous; et tu as encore beaucoup de chapitres à écrire toi-même dans l'histoire de l'Ordre."

Enfin, le Xélor se figea devant son Bras-droit, l'Enutrof du nom de Fannon. Les deux compagnons se fixèrent de longues minutes. Finalement, Lagotar s'avança, et étreignit son vieil ami, en laissant rouler de petites larmes argentées sur ses bandelettes. "Vieux crabe... Je n'ai pas de mot pour te dire combien je vais regretter de ne plus t'avoir à mes côtés. Si je le pouvais, j'éplucherais toutes les patates du monde pour que tu viennes avec moi. L'Ordre ne sera jamais plus le même sans toi... Alors écoute la requête de ce vieux Xélor, encore plus vieux que toi: veille à transmettre ton médaillon avec le plus grand soin, car c'est à celui qui le portera que je confierais le rôle de second de l'Ordre. Porte-toi bien..."

Finalement, il se tourna vers le Dragon d'Argent et annonça sobrement: "Je suis prêt !!". Le dragon acquiesça et sortit de la grotte, Lagotar à sa suite. A l'extérieur, un ciel gris dominait Amakna; le Xélor avait glissé son horloge sous sa cape enchantée avant de sortir et de grimper sur le dos de son maître. "Ne dites pas à Amine que je suis parti avec Andule, il m'en voudrait à mort. Les dracos, mes amis... Je vous dis adieu du fond du cœur... Au revoir..."

Le dragon déploya ses immenses ailes aux reflets d'argent, et au prix de quelques efforts, il s'éleva dans les airs. Silver, apparu sous le chapeau de son maître, fit un signe d'adieu de sa patte avant de disparaître sous la cape du Xélor. Tiamat s'éloigna rapidement vers l'horizon nuageux, et c'est d'un signe de la main, que Lagotar Gelt, meneur de l'Ordre du Dragon d'Argent, fit ses adieux à ses dracos.


Dernière édition par Lagotar le Lun 1 Déc - 16:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lodddawakfu.discutforum.com
Lagotar
Grand Maître de l'Ordre
Grand Maître de l'Ordre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 679
Age : 28
Classe : Xelor
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: [BackGround] L'Ordre du Dragon d'Argent   Mer 29 Oct - 23:13

Au-delà des âges:

Au premier chant du tofu, le vieux Xélor quitta la grotte pour venir s'asseoir au centre de la vaste clairière aux reflets d'émeraude. Il inspirait et expirait profondément; une respiration au rythme régulier des plus anciens et vénérables Xélors, les mains posées à plat sur le sol humide. Quelques minutes passèrent, lorsqu'il se leva finalement, ouvrant ses deux yeux d'un blanc d'ivoire sur l'herbe verte de la clairière. Depuis bien longtemps, la lumière se refusait à ses yeux, mais sa vue était pourtant capable de percer à jour jusqu'aux plus intimes secrets d'une âme.
"Le Wakfu semble agité depuis quelques jours, Maître..."
Le Dragon d'Argent apparut devant la grotte. Il inspira profondément à son tour. L'œil profane ne pouvait s'en douter, mais le Xélor voyait clairement le Wakfu se plisser, entrer dans le corps du dragon porté par l'air inspiré.
"Tant de vibrations... Tant de trouble... Le jour approche, mon garçon...
- Vous pensez que l'heure du retour est venue ?
- Pas encore aujourd'hui, mais cela ne saurait tarder."

Un bruissement de feuilles se fit entendre, et émergea alors d'un buisson de fleurs grises, une petite créature au pelage blanc, dont l'une des cornes était brisée. Ses deux petits yeux rouges avaient conservé la lueur et la malice de la jeunesse, et si son poil ne le trahissait pas, d'aucun aurait pu croire que ce minimino était dans la fleur de l'âge.
"Ah ! Silver, te voilà..."
Il était toujours surprenant de voir Lagotar, ce Xélor aveugle, identifier sans le moindre doute, quiconque arrivait dans son dos sans s'annoncer. Le millénaire qui s'était écoulé avait, certes, porté le coup de grâce à ses cinq sens, mais le Xélor avait mis ce temps à profit pour développer les dons que son maître lui avait transmis à la naissance.

Le Xélor étendit la main au ras du sol, invitant le familier à grimper sur son épaule. Fouillant machinalement sous sa cape enchantée, il se figea une fraction de seconde, avant d'en tirer une boîte de craies, autour de laquelle s'étaient emmêlées les chaînes de deux médaillons en argent terni.
"Je me demande s'ils ont réussi à tous transmettre le leur... Tant d'années ont passé...
- N'aie aucune crainte, mon garçon; je suis certain qu'ils auront mis un point d'honneur à obéir à ton dernier ordre. D'autre part, quel qu'en soit le porteur, les médaillons reviendront jusqu'à nous quoi qu'il arrive, et très probablement - avec eux - les renseignements sur le draco à qui il avait été confié."

Lagotar passa l'un des médaillons autour de son cou, et rangea le second, ainsi que la boîte de craies. Durant la journée, il passa le plus clair de son temps à méditer au fond de la tanière de l'île, au bord du lac souterrain, comme il en avait pris l'habitude durant les dernières années. Nul doute n'était possible: le départ était proche. D'ici peu, il devrait quitter cette île déserte, et fouler de nouveau les terres d'Amakna. Soudain, au cours d'une vision, le Xélor se laissa surprendre par l'écho lointain d'une voix jeune et féminine, portée par les vibrations du Wakfu:
"Dans les ombres, vous le retrouverez. Celui qui dans la mort chassa, dans la mort vous reviendra..."
La surprise fut telle qu'il sursauta, se relevant d'un bond. Il glissa sur une flaque, et tomba dans l'eau du lac souterrain. Il lui fallut quelques instants pour retrouver ses esprits et remonter à la surface. Tandis qu'il se hissait hors de l'eau, son regard fut attiré par un mouvement dans la salle adjacente où se trouvait la sépulture de son grand-père. Il fixa la tombe de longues minutes sans rien voir. Attribuant la voix et l'ombre à la fatigue, il se décida à se rendre dans la grande salle aux parois rocheuses, qui servait de salle à manger pour lui et son maître. Tiamat l'attendait et sur le brasier au centre de la pièce rôtissait une généreuse pièce de viande que Lagotar reconnut immédiatement, pour l'avoir chasser durant de longues années.
"Du bwork ?!
- Je me suis dit qu'un repas à la mode d'antan nous rappellerait de bons souvenirs en attendant le retour."


Lagotar sourit aux paroles du Dragon, lorsque soudain, tout devint sombre. Les flammes s'éteignirent, noyées dans de profondes ténèbres. Dans l'obscurité absolue, le tic tac lent et régulier d'une horloge résonnait. De petites étoiles s'allumèrent, dissipant les ombres.
"Maître ?! Que se passe-t-il ?!
- Je crois le savoir... Reste près de moi, ne bouge pas, et ne parle que si l'on te donne la parole."

Le Xélor ne comprenait pas, mais il n'en demeurait pas moins paisible. Le Wakfu n'avait jamais été aussi paisible qu'en ces lieux. Dans le flot tranquille des forces cosmiques, se détachaient douze silhouettes obscures. Tiamat prit la parole, sur un ton solennel:
"Que les Douze reçoivent notre profond respect."
Il s'inclina profondément, tandis que la voix posée et régulière du Dieu Xélor s'élevait:
"Dragon d'Argent, l'heure est venue. Nous, les Douze, dieux de ce monde, allons te confier une nouvelle mission, comme cela fut fait, il y a de cela nombre de mes années.
- Votre verbe sera mon ordre, divine assemblée, répondit le dragon d'une voix empreint d'un respect infini.
- Jadis, tu as été chargé de trouver et protéger les œufs sacrés de notre monde. En cela, tu as échoué."

Lagotar étouffa une critique, qui se transforma en un imperceptible borborygme. Le dieu momie marqua une pause, avant de reprendre:
"Tu vas avoir l'occasion de te racheter. Durant toutes ces années, tu as cherché à comprendre le Wakfu que, depuis toujours, tu peux ressentir comme une part de toi-même. Tu devras, à dater de ce jour, et en chaque seconde de chacune de mes heures, veiller à l'équilibre du Wakfu, sans répit, et jusqu'à ce qu'à nouveau, un équilibre stable s'établisse.
Le dragon acquiesça, lorsque la voix sans timbre de Sram retentit:
"Ne t'avise pas d'échouer, cependant; car tes écailles feraient une belle parure pour mes os, petit lézard."
Une voix forte, proche d'un rugissement répondit à la menace:
"Il ne faudrait pas non plus desservir nos intérêts, Dieu Sram !"
Le Dieu Enutrof, un Dragon d'or s'était avancé, et faisait face au dieu squelette. A son tour, Osamodas quitta le cercle pour intervenir dans la querelle:
"Il n'est, de toute façon, pas question de se passer d'un dragon en le monde des Douze."
Iop surenchérit:
"On se souviendra longtemps de la brillante réussite de ton petit protégé, Osamodas. Mais si tu as oublié, je peux te le rappel...
- Un peu de silence, bon sang !!

Une voix tranchante s'était fait entendre, interrompant du même coup la dispute divine. Tous les regards se portèrent sur Lagotar, lorsqu'il poursuivit:
"Faut-il que le Panthéon soit tombé si bas pour que l'un de vos disciples doive ordonner le silence pour mettre fin à vos disputes ?!"
Le Dieu Iop bondit hors de l'assemblée divine, et lança un regard méprisant au disciple de Xélor.
"Et qui es-tu pour ordonner quoi que ce soit aux dieux, moustique ?!
- Je suis Lagotar Abraham Nohansen Gelt, humble et fervent disciple de sa divine seigneurie Xélor, cinquième serviteur du Dragon d'Argent depuis plus de onze siècles. J'ai traversé les âges, défié la vieillesse, connu les tourments du monde, payé cent fois le prix de ma défiance...
- On arrête la biographie !!!
- Je ne fais que répondre à votre question, divin Iop."

Le Dieu Iop semblait sur le point d'écraser ce Xélor présomptueux, lorsque le dieu momie intervint en s'interposant.
"Nom d'un tempousfouguite, Iop, cesse un peu de t'insurger en tout et pour tout, ça nous changera ! Et toi, mon enfant, à l'avenir, en t'adressant à nous, veille à rester à ton rang. Cela t'évitera de désagréables et inutiles tourments éternels.
- Navré... Une vieille habitude que j'ai entretenu durant des années, et qui ne m'a jamais quitté depuis. J'ai toujours dit qu'il fallait gérer les querelles en appelant chachas les chachas."

Avec une surprise trop flagrante pour être véritable, le dieu Ecaflip qui ronronnait distraitement, sursauta:
"Chat ?! Qui cherche un chat ?! lança-t-il en jetant un regard intrigué à Lagotar.
- Personne, intervint Iop, ce moskito momifié ne cherche que les ennuis...
- Ah !! Impair et manque, je croyais que tu avais retrouvé ton calme Dieu Iop, pas de chance, ajouta le dieu chat en souriant.
- Si tu veux du calme, je peux te calmer, peluche !!!"

Tandis que Iop et Ecaflip réglaient leurs comptes et leurs dettes de jeu, Lagotar reporta son attention sur le Grand Horloger.
"Je suppose que je ne suis pas ici pour rien, n'est-ce pas votre divine seigneurie ?
- CARPETTE !!! beugla Iop, autant à l'adresse du dieu Ecaflip que du disciple de Xélor, tandis que Feca s'évertuait à séparer les deux dieux.
- En effet, reprit le dieu momie dans un soupir résigné qui laissa échapper un nuage de poussières temporelles, j'ai des projets te concernant, qui iront de pair avec ceux de ton maître. Il semblerait que tu sois parvenu à étendre considérablement la durée de ta vie mortelle, n'est-ce pas.
- C'est exact, confirma Lagotar en s'inclinant de nouveau, j'ai créé une substance qui a eu cet effet, bien que cela ne se soit pas fait sans un certain tribut - les yeux blancs du disciple de Xélor semblèrent briller en cet instant précis - et je n'en reste pas moins mortel."

Le Dieu Xélor semblait satisfait de la réponse, lorsque la déesse Eniripsa s'avança aux côtés du dieu momie, tout en gardant une distance raisonnable entre elle et les répugnants champignons qui poussaient sur ses bandelettes. D'une voix douce et bienveillante, Eniripsa expliqua:
"Tu seras chargé de la même mission que le Dragon d'Argent: vous veillerez ensemble à l'équilibre du monde. En contre-partie, aussi longtemps que tu t'acquitteras de cette tâche...
- ...je t'accorderais une vie d'immortalité, compléta Xélor.
- C'est cela; quant à moi, je veillerais à ce que tes sens te reviennent peu à peu, termina Eniripsa."

Lagotar resta silencieux un long moment, prenant le temps de considérer l'ampleur de la tâche. Finalement, il posa un genou au sol:
"J'accepte cette tâche, et suis infiniment honoré de votre confiance.
- Cependant, intervint Sram, un sourire carnassier dessiné sur son visage osseux, si le monde perd son équilibre, si tu délaisses cette tâche, ces faveurs te quitteront, et alors... hehe ! Cela promet d'être divertissant."

Laissant Iop aux prises avec la déesse Feca qui tentait avec haine de le raisonner, le Dieu Ecaflip se présenta devant Tiamat et Lagotar, réalisant d'impressionnants mélanges avec le jeu de cartes qu'il tenait entre ses pattes.
"Rien ne va plus, les jeux sont faits !! Je vous souhaiterais bien bonne chance, mais venant de moi, ce ne serait pas du meilleur effet. Les cartes sont données. Le roi de cœur et le valet de trèfle devront tomber à pic s'ils ne veulent pas rester sur le carreau !!"
Le dieu félin s'esclaffa, et son rire se perdit dans le néant, alors que les êtres divins disparaissaient dans l'obscurité.

Le vent était froid, l'air humide. Lagotar s'éveilla, pour constater avec surprise qu'il était sur le dos de son maître, volant au-dessus d'une mer d'un bleu profond. Le Soleil radieux l'éblouissait, et il voyait danser la substance du Wakfu devant ses yeux; dans un magnifique ballet de couleurs.
"Maître !! J'y vois !! Et je sens la caresse du vent sur mes bandelettes !!
- Voilà qui est rassurant; enfin quelque chose qui laisse à penser que tout cela n'était pas un simple rêve. Ah !! J'allais oublier... Nous sommes en route pour Amakna !!"

Lagotar éclata d'un rire enfantin, lorsqu'une nouvelle fois, la voix féminine qu'il avait entendu dans la grotte, portée par le Wakfu, lui parvint: "Lorsque tu t'acquitteras de ta mission... Tels étaient les termes de votre pacte."
Lorsque la voix se tût, Lagotar sentit se refermer sur lui la prison de son corps: les couleurs s'estompèrent, les sensations disparurent, ne laissant plus que les tristes reflets gris du Wakfu danser devant son regard. Pourtant, son sourire persista, et se levant, réveillant Silver qui dormait près de lui, il étendit le bras en avant, et lança d'une voix pleine de sa force d'antan:
"Pour Tiamat, dernier Dragon !!
- Euh, Lago' ?
- Oui, maître ?
- Aujourd'hui, c'est le jour des griffes..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lodddawakfu.discutforum.com
Lagotar
Grand Maître de l'Ordre
Grand Maître de l'Ordre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 679
Age : 28
Classe : Xelor
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: [BackGround] L'Ordre du Dragon d'Argent   Mer 29 Oct - 23:13

Le Paradoxe temporel d'Ogrest:
Par Lagotar Gelt

D'aucuns de ceux qui ont lu le triste récit de l'Ordre n'auront pas manqué de remarquer un fait étrange: selon les légendes, Ogrest n'aurait foulé la terre d'Amakna en quête des six Dofus qu'à partir de l'an 1137. Or, dans ce récit, il est mentionné que l'Ogre possédait déjà cinq des six dofus, au cours du VIIème siècle. Pour prendre conscience de ce paradoxe, il m'aura fallu vivre dix vies d'hommes, et la connaissances des plus grands mages Xelors. Voici la conclusion que m'apporta l'une des années de mon exil volontaire; plus précisément, l'an de grâce 1337.

Depuis déjà près de sept siècles, mon maître et moi vivions sur notre île isolée. Durant ces longues années loin d'Amakna, ma vie fut principalement faites d'introspection, de méditation, et d'étude. Je passais des heures chaques jours à méditer, afin de ressentir plus intensément les variations du Wakfu cosmique. Après le longues années à travailler ainsi, je pus étendre le champs de mes perceptions jusqu'à Terra Amakna. Les rumeurs des aventuriers me parvenaient comme un faible murmure dans la grande brume cosmique du Wakfu, une rumeur que j'avais déjà entendu, l'écho d'une peur sans nom: un Ogre collectait les Dofus, tuant tout sur son passage tout ce qui représentait une obstruction.

Durant sept siècles, j'avais cru que l'Ogre avait rassemblé les six Dofus, mais j'allais découvrir quelle ironique vérité se cachait dans les replis de la trame du temps. L'Ogre détenait cinq des six oeufs sacrés, mais la trace du sixième Dofus, le Dofus Ocre, avait purement et simplement disparu de l'histoire. L'Ogre avait, des mois et des années durant, parcouru le monde en quête de ce dernier oeuf disparu des mémoires, semant mort et désolation dans son sillage. Je suivais dans les brumes du Wakfu, le parcours meurtrier de cette bête, jour après jour, tout au long de l'année 1337. Il n'y avait probablement plus personne en Amakna, capable de relater les évènements du VIIème siècle, et l'Ogre l'avait compris. Puis, un matin, je m'éveillai en sursaut, balayé par une violente perturbation dans la Stasis. L'immobile et le constant venaient de se mouvoir, pour ouvrir les tunnels du temps. Ce jour-là, je ne parvins pas à trouver la trace de l'Ogre dans le Wakfu...

Je ne saurais affirmer, Ô lecteur averti, que ma théorie reflète la vérité, mais c'est la seule qui à ce jour, me semble plausible. Il existe un rituel, un rite Xelor d'une extrême complexité, ce que nous avons longtemps appelé le paroxysme de notre art. Un rite millénaire qui permet ni plus ni moins de voyager dans le temps, mais pour un temps assez court. J'ignore ce qui a pu se passer, mais cette seule éventualité permettrait de comprendre comment Ogrest aurait pu apparaître pour dérober à mon Maître le précieux Dofus Ocre, pour ensuite revenir dans son époque; ou peut-être tout cela serait-il le pouvoir de cinq Dofus réunis ?

Durant près de sept siècles, le Dofus Ocre a littéralement disparu de l'histoire. Et pour cause: durant ce laps de temps, le Dofus Ocre n'existait plus. Telle serait ma théorie, mais il serait présomptueux d'affirmer que tout cela soit la vérité. Je n'ai pas encore résolu le mystère de ce paradoxe temporel... Etait-ce bien l'Ogre des légendes qui est venu dérober notre précieux Dofus Ocre ? Je le crois, mais ne saurait en jurer. Peut-être la réponse à cette énigme demeure-t-elle à jamais perdue dans la trame du temps, gravée quelques par dans le corps de la divine horloge de Xelor ?

Le temps nous égare, le temps nous étreint... Ces questions sont celles du passé, et nous devons nous tourner vers l'avenir. L'heure n'est plus à la quête des Dofus, mais à l'équilibre du Wakfu cosmique. Le Dragon d'Argent s'avance, l'Ordre se lève. Notre heure est à nouveau venue: Les Dracos marchent à nouveau !!

_________________
"Que vaut le temps, s'il n'en reste plus pour s'émouvoir, s'attendrir, aimer ? Ce n'est pas nous qui décidons de notre temps, mais le temps qui tisse les jours, fait et défait les volontés, les aspirations de l'homme."

La jeunesse est le temps d'étudier la sagesse, la vieillesse est le temps de la pratiquer.

S'opposer n'est autre que proposer. Une opposition sans proposition n'est qu'un mouvement d'humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lodddawakfu.discutforum.com
Lagotar
Grand Maître de l'Ordre
Grand Maître de l'Ordre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 679
Age : 28
Classe : Xelor
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: [BackGround] L'Ordre du Dragon d'Argent   Mer 29 Avr - 19:30


_________________
"Que vaut le temps, s'il n'en reste plus pour s'émouvoir, s'attendrir, aimer ? Ce n'est pas nous qui décidons de notre temps, mais le temps qui tisse les jours, fait et défait les volontés, les aspirations de l'homme."

La jeunesse est le temps d'étudier la sagesse, la vieillesse est le temps de la pratiquer.

S'opposer n'est autre que proposer. Une opposition sans proposition n'est qu'un mouvement d'humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lodddawakfu.discutforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [BackGround] L'Ordre du Dragon d'Argent   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BackGround] L'Ordre du Dragon d'Argent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yakuza : l'ordre du dragon
» ordre du dragon d'Annam BAISSE DU PRIX
» Deviations préférées de la semaine : [KIKY]
» ROLLINS, James
» Les briquets de l'Indochine et de l'Algérie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre du Dragon D'Argent :: Hall public :: Bibliothèque-
Sauter vers:  

Wakfu est un MMORPG édité par Ankama.
" L'Ordre du Dragon d'Argent " est un site non-officiel sans aucun lien avec Ankama.

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit